LUTTE CONTRE L'ÉTALEMENT URBAIN

Sur une très grande partie du territoire français, nous constatons une forte demande de foncier destiné à l'urbanisation, se faisant majoritairement sous des formes standardisées par exemple de type "pavillonnaire" pour les zones d'habitat et en juxtaposition de "boites à chaussures" pour les zones d'activités.

Dans un cas comme dans l'autre, ces formes d'urbanisation sont conçues sans grandes cohérences avec leur site d'accueil, sont consommatrices d'espaces agricoles et/ou naturels, constituent souvent des atteintes fortes aux sites et aux paysages et génèrent des incohérences d'usage (transport, équipements…), incompatibles avec la nécessité de gestion durable des territoires.

Afin de clarifier le rôle du PCE et le faire intervenir de manière plus optimisée dans les processus d'extensions urbaines, l'APCE souhaite donc engager une réflexion sur ces missions.

Pour cela, elle constitue un groupe de travail restreint qui aura trois objectifs :

  • faire un bilan qualitatif des interventions de conseil sur la question des extensions urbaines,
  • proposer des modes d'interventions efficaces
  • constituer une plateforme d'expérimentations

Le document complet regroupe les textes suivants :

  • un extrait du cahier des charges (rappel)
  • le rapport d'étape par Marie Verdier préparé pour l'AG de l'APCE, mars 2008
  • la contribution de Monique Chauvin, janvier 2008
  • la contribution de Claire Laubie, février 2008
  • la contribution de Catherine Espiasse, mars 2008
  • les contributions de Annick Jung-Chapel, octobre 2007 et janvier 2008
Classer le contenu : 
fichiers publics :