PRÉSENTATION DU MEDAD PAR M. BORLOO

Présentation de la stratégie et des orientations du Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables

le texte complet du discours
l'organigramme du Ministère

RÉSUMÉ DU TEXTE DU DISCOURS DU 29 JUIN 2007

Lors de la campagne électorale, le Président de la République a pris l'engagement, devant les Français, de placer le développement durable au coeur de ses priorités. Il s'agit d'un véritable Pacte de confiance fondé sur des objectifs précis et ambitieux. 

La création du ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement Durables en est la concrétisation puisque le titulaire de ce grand ministère, seul ministre d'Etat du Gouvernement, dispose des leviers et des moyens d'action qui lui permettront de tenir les engagements pris par le Chef de l'Etat. Soyez assurés que j'en serai le comptable scrupuleux.

Ces engagements répondent à une triple exigence, de responsabilité, de compétitivité, de solidarité :

Une exigence de responsabilité. Les Français ont conscience des urgences actuelles : réchauffement climatique, épuisement des ressources, disparition des espèces avec, en outre, la sourde conscience de menaces nouvelles et graves sur leur santé. Ils sont prêts à agir. Ils attendent qu'on les guide et qu'on les accompagne. A nous de fédérer ces énergies éparses pour les mettre au service d'un projet commun : transmettre aux générations futures une planète en bon état.

Une exigence de compétitivité économique : les pays qui auront totalement intégré le développement durable dans leur modèle économique, seront demain, les plus compétitifs. Je souhaite insister sur cette dimension : longtemps, l'écologie a été considérée comme une entrave à l'activité économique alors qu'elle va être un atout déterminant dans la compétition mondiale. Les entreprises qui produiront «propre» seront les entreprises leaders sur leur marché. Ce sont elles qui créeront les emplois de demain.

Une exigence de solidarité : solidarité vis à vis des plus démunis qui sont les premières victimes de la raréfaction des ressources. Le poids des factures impayées d'électricité ou de chauffage est déterminant dans l'engrenage du surendettement. Solidarité vis à vis des pays étrangers les plus pauvres qui ne doivent pas souffrir de nos insuffisances. Solidarité entre les générations ; celles qui nous suivront nous jugeront sur nos actes et sur le courage de nos décisions. Le développement durable s'inscrit dans le progrès : ce n'est pas une régression. Son ambition c'est la croissance, le pouvoir d'achat et donc la cohésion sociale.

Classer le contenu :